Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Histoire de l’usine Rivoire& Carret de La Pomme- La Valbarelle à Marseille

C’est en 1860 avec les cousins Carret et Rivoire que débute l’histoire de l’industrie des pâtes alimentaires françaises ; ces derniers créent tout d’abord à Lyon la première usine de fabrication de pâtes à base de semoule de blé dur alors qu’auparavant les artisans utilisaient de la semoule de blé tendre.

 

Puis, afin de se rapprocher des sources de matière premières venant notamment du Maghreb, dès 1890-1892, les cousins Carret & Rivoire s’implantent en autre à Marseille avec une première usine dans la vallée de l’Huveaune, à St Marcel, la plus grande du monde pour l’ époque selon Luc Antonini (Généalogie magazine n° 276).

Les pâtes sont alors commercialisées selon un nouveau procédé : sous emballage avec poids net garanti.

Si la marque Rivoire & Carret est créée dès 1860, au début du XXème siècle, des fils Carret épousent des filles Rivoire créant ainsi une dynastie familiale qui va perdurer jusqu’au début des années soixante dix.

 

En 1922, les pâtes courtes remplacèrent chez Rivoire & Carret les pâtes longues devenues désuètes et incommodes. La firme lança par la suite un nouveau produit, La Floraline, encore à la base de l’alimentation infantile aujourd’hui.

C’est en 1925 que M. Carret achète le terrain de La Pomme -La Valbarelle où est implantée l’usine Rivoire & Carret que nous connaissons aujourd’hui et qui commença sa carrière sous le nom de SIPA.

 

En 1934, la famille Carret participe à l’achat des jardins de La Pomme qui devint par la suite la cité Michelis et où de nombreux ouvriers de la SIPA habitaient. C’est un des architectes majeurs du XXème siècle, Gaston Castel qui conçoit cette cité qui bénéficie déjà du label patrimoine du XXème siècle.

Cependant, l’usine Rivoire & Carret de St Marcel ne fermera ses portes qu’en 1948 après le transfert de ses activités dans l’usine de La Pomme - La Valbarelle que sa filiale la SIPA exploitait depuis 1930 (selon l’ouvrage Nos quartiers enfants de l’Huveaune).

C’est à ce moment-là que l’usine de La Pomme - La Valbarelle prend le nom de Rivoire & Carret.

 

A partir de 1971, c'est la famille Cohen-Skalli qui devient actionnaire majoritaire de la société holding Rivoire et Carret - Lustucru, elle-même propriétaire de la majeure partie des actions de la société Lustucru.

 

En 1988, des agrandissements de l’usine de La Pomme-La Valbarelle sont encore réalisés mais en 2000 la marque Rivoire & Carret disparaît au profit de Lustucru.

 

Puis, en mars 2003, sur fond de nombreux conflits sociaux, la famille Skalli décide de vendre ce qui signe la fin de l’activité de fabrication de pâtes de l’usine « Rivoire & Carret ».

Une partie du groupe Rivoire & Carret - Lustucru est cédée à Panzani (pâtes fraiches et riz) - qui dispose d’ailleurs toujours d’une usine à La Montre-St Marcel -  tandis que les activités restantes (pâtes sèches) sont regroupées au sein de Pasta Corp, une nouvelle société créée par la famille Skalli.

 

Devenue une friche industrielle, rachetée par la Ville de Marseille, Rivoire & Carret attire rapidement l’attention des habitants qui, regroupés en Collectif, souhaitent convertir le site en médiathèque et en maison du patrimoine de la vallée de l’Huveaune compte-tenu du faible nombre d’équipements culturels dans les quartiers Est.

Même si une étude de faisabilité portant sur la création d’un pole culturel a été réalisée en 2008-2009, dans l’immédiat, ce sont différents services de la Communauté urbaine qui se sont installés depuis …sur le site qui conserve malgré tout de vastes espaces vacants et disponibles.

 

En attendant, du fait du caractère monumental des bâtiments et de leur qualité architecturale, du fait de la position de centralité du site à échelle des quartiers Est, et du fait de la place de l’ancienne usine dans l’histoire des pâtes industrielles à Marseille, et même en France, en tant qu’association d’habitants des quartiers Est, Rives & Cultures souhaiterait que l’ex-usine Rivoire & Carret de La Pomme-La Valbarelle puisse bénéficier du label du patrimoine du XXème siècle.

Partager cette page

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :