Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rapport moral de l'association 2011

Avec cette fin 2011 et la clôture de l’action CUCS 2010-2011, nous arrivons à la fin d’un cycle.

 

En 3 ans d’existence, grâce à l’énergie, aux compétences et à la disponibilité de ses différents membres actifs, Rives & Cultures est désormais reconnu par les associations et le GIP politique de la ville comme un acteur culturel de la vallée de l’Huveaune et des quartiers Est de Marseille.

 

Acteur original, car l’association est formée d’habitants des quartiers Est de Marseille qui, pour mener différents projets culturels, développent des partenariats avec des intervenants spécialisés (Bureau des compétences et désirs, Planète Sciences Méditerranée, Osservatorio Nomade de Marseille…).

 

Par ailleurs, Rives & Cultures se caractérise aussi par son rapport à la culture.

Association généraliste, Rives & Cultures s’intéresse à la culture dans son ensemble et s’emploie notamment à créer des liens entre arts et sciences, culture populaire et culture savante, patrimoine et création et même nature et culture comme on a pu le remarquer lors d’évènements culturels et festifs tels Tours & détours en val d’Huveaune.

Néanmoins, pendant ces trois ans, Rives & Cultures s’est tout particulièrement intéressé au riche patrimoine des quartiers Est et de la vallée de l’Huveaune qui est singulièrement méconnu et peu valorisé : patrimoine industriel, patrimoine bâti historique plus ancien (Oppidum, castrum de St Marcel et Chapelle Notre Dame de Nazareth) ou encore le fleuve Huveaune lui-même.

 

 

Enfin, Rives & Cultures se caractérise par son rapport évolutif au territoire.

Issu du Collectif médiathèque Rivoire & Carret qui a proposé dès 2004 la création d’une médiathèque pour les quartiers Est sur ce même site, Rives & Cultures s’est intéressé dans un premier temps à l’ensemble du territoire des quartiers Est de Marseille, 10, 11 & 12 ème arrondissements.

 

Au fil du développement de nos activités et projets, ce territoire d’intervention s’est élargi en prenant en compte l’ensemble de la vallée de l’Huveaune au de là même des frontières de Marseille et de ses quartiers Est, d’où au final l’adhésion au Collectif Associations Huveaune.

Cette évolution s’est faite notamment au travers le projet des fées de l’Huveaune mené avec le Bureau des compétences et désirs et les artistes Lucy et Jorge Orta qui doit se concrétiser dès 2012. Il s’agit là de valoriser l’Huveaune et son patrimoine par la création artistique.

Au travers la prise en compte d’un territoire plus vaste auquel nos quartiers appartiennent, la grande vallée de l’Huveaune, il s’agit de sortir les quartiers Est de Marseille de l’oubli -relatif- dans lequel ils se trouvent.

En effet, voie majeure de communication, avec l’autoroute Est, la vallée de l’Huveaune n’en est pas moins un espace fragmenté et surtout un espace périphérique et de transit, particulièrement dans sa partie marseillaise, faute d’une valorisation du patrimoine et d’équipements culturels structurants suffisants. Pourtant, certains de ces quartiers sont parmi les plus peuplés de la ville, comme La Pomme ou Saint-Loup.

Pour le nouveau projet CUCS récemment déposé pour l’année 2012, la volonté de (re)construire des liens entre habitants et quartiers doit conduire Rives & Cultures à rencontrer des associations des quartiers Nord et des quartiers Sud de Marseille, et à imaginer avec ces dernières des partenariats afin notamment de proposer un nouveau cycle de marches-découverte et de traversées urbaines.

Quartiers Sud, quartiers Nord, quartiers Est, une seule et même ville, Marseille !

 

Enfin, troisième élargissement spatial, la dimension méditerranéenne de la vallée de l’Huveaune pourrait même nous amener à initier des échanges avec d’autres villes et vallées méditerranéennes, du Nord et du Sud…

La participation à la Mer en fête et Med’Educ organisées dans le port de Marseille par l’association corse U Marinu fin mai 2012, puis peut-être à l’été 2012 le chantier international de volontaires bénévoles envisagé à La Penne sur Huveaune avec l’association vauclusienne APARE pourraient constituer les premiers pas vers ces échanges méditerranéens.

 

Dans des quartiers Est de Marseille et une vallée de l’Huveaune marqués par la désindustrialisation, source de chômage et même d’anomie, le combat en faveur de la culture pour tous mené par Rives & Cultures, avec d’autres associations, est aussi une tentative de réponse à cette désorganisation et détresse sociales ,

En effet, la culture, voie d’apprentissage, d’expression et d’émancipation pour chacun, est aussi ce qui permet de créer des liens entre citoyens et d’œuvrer en faveur d’une ville solidaire, ouverte aux autres et sur le monde, respectueuse de la nature.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article