Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le chemin des fées - les fées de l’Huveaune

 

Des fées contemporaines, des femmes d’aujourd’hui

Rives & Cultures – Août 2012

 

Il est intéressant de noter que certaines fées ont parfois été reconnues comme humaines ; raison de plus pour voir dans nos fées contemporaines des femmes d’aujourd’hui.

De tous temps, les fées ont également porté des vêtements correspondant à leur époque, sauf évidemment lorsqu’elles sont représentées dévêtues, ce qui est à mettre en relation avec l’érotisme de la « fée amante » par opposition à la fée-marraine...

Nos fées sont donc semblables aux femmes d’aujourd’hui, mais à l’image de leur fleuve tutélaire l’Huveaune, peut-être pourrait-on dire qu’elles sont trop oubliées ?

Par ailleurs, bon nombre de fées personnifient des forces de la nature et peuvent avoir pour fonction de protéger ou de symboliser ses attraits comme ses dangers ; nos fées de l’Huveaune sont donc bien sûr aussi des fées des eaux.

 

Nos fées de l’Huveaune ne sont pas seulement femmes, belles, comme toutes les fées, elles ont aussi des pouvoirs, mais comme il s’agit de fées contemporaines, ce pouvoir est un pouvoir naturel et non surnaturel :

Les fées de l’Huveaune sont celles qui ont un pouvoir de ré-enchantement et non d’enchantement.

Elles n’ont pas de baguette magique mais sachant concilier rêves, imaginaire, désir et volonté avec le réel du quotidien, elles sont celles qui ont le pouvoir, la capacité, de transformer ce quotidien pour le ré-enchanter.

 

Aussi, « l’autre monde » de nos fées est bien ici en val d’Huveaune, « rivière retrouvée » comme le dit Berdido dans sa chanson composée dès les débuts du Collectif médiathèque Rivoire & Carret…

Nos fées sont celles qui imaginent un futur pour la vallée de l’Huveaune et qui s’emploient à le faire advenir, sans avoir pour autant de garantie absolue de réussite, ce sont des fées citoyennes.

Dans cette perspective, la rencontre avec la fée, l’enlèvement féérique dont parlent les légendes devient le moment où un individu, femme ou homme, décide à son tour de participer à l’aventure collective.

Touché ou frappé par la fée, il devient ainsi un « fada » comme on dit à Marseille.

Le chemin des fées, c’est le fil de l’Huveaune de la sainte Baume à la Méditerranée mais aussi le cheminement piétonnier en continu le long de l’Huveaune que le Collectif Associations Huveaune appelle de ses vœux.

Chemin des fées se conjugue aussi au pluriel : les chemins des fées ce sont aussi tous les parcours de découverte proposés en val d’Huveaune depuis plus de 3 ans par Rives & Cultures et les autres associations du Collectif associations Huveaune !

Le chemin des fées de manière plus symbolique c’est enfin une démarche civique qui vise à se réapproprier le territoire local, de manière solidaire et respectueuse de la nature, et à relier ce dernier à plus vaste que lui : des quartiers Est à Marseille dans son ensemble, de Marseille à la grande vallée de l’Huveaune, de la vallée de l’Huveaune à la Méditerranée, et au-delà à toutes les mers, vallées et fleuves du monde…

Lucy n’est-elle pas venue jusqu’à nous depuis l’Angleterre et Jorge depuis l’Argentine ?!  

 

Le projet du chemin des fées est un projet poétique dans la mesure où comme le dit Gaston Bachelard dans l’eau et les rêves « la poésie a une fonction d’éveil ».

« La fonction poétique est de donner une forme nouvelle au monde qui n’existe poétiquement que s’il est sans cesse réinventé ».

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article